Garder le silence, c’est être complice.

Nous avons demandé à Mark Rylance, lauréat d’un Oscar, de lire un rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) qui détaille les violations des droits humains commises par les écogardes financés par le WWF contre le peuple…

Garder le silence, c’est être complice.

Source

Nous avons demandé à Mark Rylance, lauréat d’un Oscar, de lire un rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) qui détaille les violations des droits humains commises par les écogardes financés par le WWF contre le peuple baka dans le parc national de Messok Dja, dans le bassin du Congo.

Ces abus sont courants dans de nombreuses zones protégées d’Afrique et d’Asie. Les ONG de protection de la nature comme le @WWF et @TheWCS soutiennent le vol des terres des peuples autochtones. Les écogardes qu’elles financent les battent régulièrement, les emprisonnent et parfois les tuent.

Les ONG de protection de la nature le savent depuis de nombreuses années. D’autres sont conscientes des abus, mais gardent le silence pour protéger leur carrière et leur financement. Leur silence est une complicité – il permet aux atrocités de continuer.

Si nous voulons changer la conservation de la nature, les ONG de défense de l’environnement et des droits de humains doivent s’exprimer, et nous devons le faire aussi – pour les peuples, la nature et toute l’humanité.

svlint.org/mensongevert
svlint.org/ConferenceEP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *